All for Joomla All for Webmasters

Orthophoniste

Bonjour,

Je m’appelle Asmaa EL Hamidi, orthophoniste diplômée d’état de l’institut supérieur de formation en carrière de santé, j’exerce dans ce vaste domaine dit orthophonie ou logopédie depuis 12 ans.
J’ai choisis le thème retard de langage comme sujet à traiter dans cet article, vu le nombre énorme des petits patients consultants ces dernières année.
Alors que veut-on dire par retard de langage ?
Commençons tout d’abord par définir « le langage », qui est la capacité à structurer et agencer correctement les mots pour formuler une phrase.
Exemple : « je coloris un dessin » est une phrase correctement formulée, puisque les mots sont dans le bon ordre et la phrase contient le nombre suffisant de mots (sujet/verbe/complément).
Par contre la phrase (coloris moi dessin) ou (dessin coloris un je) est incorrecte puisque les mots sont mal agencés ce qui nuit à la valeur informative du message.
Signes d’alerte :
En général, il est recommandé de s’inquiéter et consulter si l’enfant reste incompréhensible à 3 ans et s’il n’arrive ans à intégrer ou comprendre des consignes simples à 3 ans.
D’autres symptômes peuvent s’ajouter au retard des acquisitions du langage oral, comme le manque des interactions sociales, la restriction des intérêts ou carrément la présence d’un aspect stéréotypique dans les manipulations de l’enfant au quotidien, dans ce cas il est possible que l’enfant présente un trouble du spectre autistique ou un retard du développement, il sera donc indispensable de consulter pour faire un bilan orthophonique si vous remarquez ces symptômes chez votre enfant.
Le bilan orthophonique :
Il contiendra une anamnèse avec les deux parents de l’enfant présentant le retard du langage, ce recueil d’information cherchera l’existence ou non d’antécédents pathologiques, familiaux ou environnementaux pouvant expliquer le retard existant.
L’orthophoniste vérifiera le versant compréhension : les capacités perceptives, la compréhension des mots et des phrases, la reconnaissance des parties du corps, animaux, objets, couleurs…
L’évaluation de l’expression contiendra des tests de dénomination d’image, répétition de mots, description d’images, la capacité de donner un récit….
Le bilan orthophonique évaluera également les acquisitions de base : notions spatio-temporelles, la mémoire, l’attention, les fonctions exécutives….
Seuls les résultats du bilan orthophonique permettront de déterminer la sévérité du trouble, la rééducation se fera en fonctions des difficultés relevées.
En cas de retard du langage, quoi faire ?
Voici quelques démarches à suivre dans la vie au quotidien :
– Stimuler le langage en mettant l’enfant dans « un bain de langage », il faut éviter alors de répondre aux demandes de votre enfant quand il utilise la gestualité pour se faire comprendre, cela poussera votre enfant à découvrir « la fonction du langage », et que parler sert à quelque chose.
-Ne pas utiliser un langage « bébé » avec votre enfant (mimi au lieu de manger par exemple), il faut le pousser à bien formuler ses mots et ne pas les déformer.
-Choisir les moments de bain, de repas ou de sortie pour favoriser les échanges verbaux, et aider l’enfant à nommer tout ce qui l’entoure.
-pendant la petite enfance,et surtout pendant les deux premières années de leurs vies, éviter de mettre les enfants dans une situation d’apprentissage passif (utilisation excessive des tablettes ou télévision..), et plutôt favoriser les échanges inter humaines.
-Mettre  l’enfant dans des situations d’expérience pour favoriser les apprentissages dans leur globalité, et partir de ce qui est concret  Vers l’abstrait.
Bonne lecture !

ONE COMMENT

  • joelle dit :

    Vraiment dernièrement le problème se répète. Est ce que les portable et la télé ont un rôle dans ce problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *