All for Joomla All for Webmasters

Poussé dentaires : comment les soulager

Les premières dents de votre enfants commencent à percer. Malgré la manifestation des premiers symptômes, la sortie véritable des premières dents chez bébé prendra encore un peut temps. Peu importe le nombre de dents : zéro, un, deux ou plus, il faut soulager les douleurs occasionnels qui accompagnent cette sortie des dents. Joues rouges, gencives enflées, rougeur fessier, diarrhée ou fièvre modérée… voici quelques effets perturbateurs signes des premières dents qui percent.

Essayez ces remèdes naturels et efficaces pour soulager votre bébé :

  1. Compte tenu des conditions désagréables dans lesquelles cette poussée se fait , trouver un moyen efficace de soulager bébé s’avère dès lors être tout simplement une véritable nécessité. Sur ce créneau, les solutions homéopathiques ont largement prouvé leur efficacité. En particulier, la camomille figure par exemple en tête de liste pour calmer les fortes crises de poussée dentaire.
  2. Autre option : vous pouvez utiliser les extraits mélangés de camomille et de rhubarbe. Ce type de solution à boire est fortement conseillé pour soigner les signaux diarrhéiques liés aux inflammations du tube digestif provoquées par la poussée dentaire. S’il s’agit davantage de soigner les irritations de la gencive, il serait préférable d’adopter plutôt la formule aux extraits de raisin (Phytolacca).
  3. Si l’enfant souffre trop, appliquez-lui directement un baume gingival, cela le soulagera immédiatement de la douleur.
  4. Autre solution : recourir à un anneau de dentition. Conservé préalablement au congélateur, celui-ci doit être donné à mâchouiller au nourrisson. En effet, imbibé d’anesthésiant à très faible dose, il permettra là aussi de soulager immédiatement la douleur.
  5. Si tous ces remèdes ne parviennent pas à calmer la douleur de l’enfant, l’ultime recours sera alors de lui administrer du paracétamol à dose pédiatrique sous forme de suppositoire.

En tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *